Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 octobre 2009

Lettre ouverte à Kakarl Lagerfeld

Désolée pour le titre incluant un jeu de mots encore plus pourri qu'à l'accoutumée, mais voyez vous mon cerveau est tout ramolo aujourd'hui...

Et ce n'est pas en lisant de telles inépties que je vais reprendre mes esprits, visez plutôt :

 

Selon le magazine allemand "Focus", Karl Lageferld aurait déclaré « Personne ne veut voir des femmes rondes » dans la mode (merci pour cette précision hors citation, on a eu peur un instant, on a cru que les femmes au dessus de la taille 38/40 n'allait plus avoir le droit de se montrer en public).

Non content de cette magnifique déclaration, il aurait même surenchérit :
« Vous avez de grosses bonnes femmes assises avec leur paquet de chips devant la télévision qui disent que les mannequins minces sont hideux ».

 

Alors tout d'abord, mon cher Kakarl, tu devrais savoir qu'il existe un juste milieu entre les mannequins souvent rachitiques et les "grosses femmes" qui s'empiffrent de chips !

Et puis c'est bien connu, toutes les "grosses" le sont car elles s'alimentent très mal et passent leur temps devant la téloche hein...

Un peu comme toi avant ton régime draconien ?

 

Ensuite, tu devrais connaître de par ton métier, la notion de "nuance" non ? Par exemple, la différence entre maigreur et minceur.

 

Et tant que tu recherches des définitions dans le dico, profites-en pour chercher également celle du mot cohérence.

Si je ne m'abuse, l'égérie de la dernière collection de tes sacs Chanel n'est autre que la pétillante Lily Allen, qui n'est pas vraiment ce qu'on peut appeler une fille mince, non ?

D'ailleurs est-ce que ta clientèle est uniquement composée de femmes aux mensurations parfaites ? Il me semble que pour la haute couture, la clientèle est souvent âgée et qu'elle est sortie du fameux "90/60/90" depuis quelques temps, si toutefois elle a eu l'opportunité d'y entrer à un moment de sa vie...

 

En tous cas, je réfléchirais à deux fois la prochaine fois que je serais en passe de craquer pour un accessoires de la marque que tu représentes, des lunettes par exemple puisque c'est tout ce que mon budget de femme ronde qui mange des chips (et même des frites/mayo devant la télé) me permet d'acheter de la marque aux deux C.

 

Qu'avez-vous pensé de ces déclarations ?