Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2010

Holydays

Que ce mot porte bien son sens vraiment (comment ça ça ne veut rien dire ce que j'écris ?)

Les vacances c'est bien ça : des jours bénis où l'on peut faire ce que bon nous semble...

J'ai pris une petite poignée de jours de congés, aditionnés à un long week-end, et je suis partie rendre visite à mon frérot à Barcelone.

J'ai déjà parlé de cette ville ici, et aussi là.

Barcelone c'est ma ville de coeur, j'ai eu la chance d'y vivre une petite année et j'essaye d'y retourner dès que possible.

 

Mon petit séjour m'a fait le plus grand bien : j'ai revu des amis de longue date, j'ai fait (un peu) la touriste de base en flânant le long des ramblas et du port, j'ai beaucoup trop mangé et bu, je suis sortie jusqu'à pas d'heure (merci le métro ouvert toute la nuit le samedi) dans un bar à garçons sensibles...

P1010095.JPG


Et comme à chaque fois que j'y séjourne, cette ville a encore réussi à me surprendre : Je me baladais tranquillement avec mon mon frère le long de la plage, et nous avons vu un homme nu  qui déambulait le plus naturellement du monde au milieu des badauds ! Il portait juste un bandana, des chaussettes (probablement pour ne pas attraper froid) et des chaussures...

Cet individu n'est visiblement pas passé innaperçu :





Et si j'en crois mon frère et les différentes infos trouvées sur le net à ce sujet, ils seraient même au moins 2 ou 3 hommes à marcher à oilpé dans les rues de Barcelone. Sur la vidéo d'ailleurs je pense qu'il s'agit de 2 hommes différents (sur les toutes premières secondes je pense qu'il s'agit de celui que j'ai vu).
Apparement rien n'interdit cela !



P.S. : aux dernières nouvelles, le tapis volant serait définitivement perdu puisqu'il n'est plus sur le balcon des futurs voisins...
Si vous voyez un petit tapis rond et noir passer dans le ciel près de chez vous, ayez une petite pensée pour moi !



19 novembre 2009

Barcelone suite et fin

3/ Ce qu'il faut absolument manger et boire chez nos amis les Catalans.

 

IMG_0713.JPG

 


Il y a bien sur des spécialités vedettes comme la crème catalane, la fideua (poêlée de vermicelles cuits dans un bouillon de poisson), les tortillas...

 

Il y a surtout de l'excellente charcuterie, pourtant ce n'est pas forcément ce que je préfère en général, mais là j'avoue que tout ce que j'ai pu goûter était top, du jambon serrano au chorizo dulce, en passant par le fuet (saucisson sec).

 

C'est un peu comme ça que je me suis retrouvée avec un excédent de bagages poids à mon retour.

Ou peut être est-ce à cause des deux repas au Burger King (heureusement que ça n'existe pas en France, sinon je me nourrirais exclusivement de beignets d'oignons et de Whopper).

Ou peut être même à cause des chips trempés dans la crème de Président à l'apéro ?

Bref, je m'éloigne un peu du sujet, les chips, la crème de camembert et le Burger King ne figurant pas vraiment dans la gastronomie locale officielle.

 

La charcuterie était tellement bonne que mon Homme a carrément eu un coup de foudre pour un jambon cru entier au supermarché !

Au début, j'étais pas vraiment enchantée par l'idée de me trimballer un quart de cochon mort dans mes bagages, surtout qu'on voyait bien sa patte et ses griffes.

Mais après dégustation du-dit cuissot de porc une fois à la maison, j'ai félicité mon chéri pour sa brillante idée. Maintenant c'est la fête du jambon tous les jours à la maison, on espère avoir éliminé la bête qui squatte la moitié de notre frigo avant les fêtes de Noël.

On le déguste comme là bas, avec du pain frotté à l'ail, à la tomate et quelques gouttes d'huile d'olive.

Bon c'est sûr je ne vais pas me débarrasser de mes kilos superflus de sitôt.

 

Autre met délicieux : le "mato", c'est un fromage frais à base de lait de chèvre caillé, et c'est juste délicieux avec du miel. Ca ressemble un peu à de la brousse mais en meilleur selon moi.

Pour les gros gourmands, il y a les "churros con chocolate", les beignets longs typiques trempés dans du chocolat chaud très épais.

 

Et pour celles ou ceux qui aiment comme moi les dessins de Jordi Labanda, je conseille un petit tout dans les bars de la chaîne "Sandwichs and friends" dont les murs sont décorés des illustrations de Labanda en très grand format (comme sur la première photo de ce billet).

 

Mais avec tout ça, qu'est ce qu'on boit doudoudidont ?

Alors de la sangria bien sûr, mais pas que... Ma boisson fétiche reste le cava, un vin mousseux comparable au champagne.

Le cava rosé est une tuerie !  Et il existe un endroit incontournable à Barcelone pour déguster du cava dans une ambiance typique (bien que le lieu soit maintenant fréquenté par une grosse majorité de touristes) : la Champagneria alias Can Paixano de son vrai nom.

 

IMG_0668.JPG

Ce bar vaut vraiment le détour pour son cava à moins d'un euro la coupe et pour ses tapas et sandwichs délicieux et très bon marché.Ne pas se laisser impressionner par la foule massée devant le comptoir et l'exiguïté du lieu, quand il n'y a plus de place y'en a encore.

Petit avertissement cependant : ne pas y aller avec vos plus beaux souliers, on reste debout et il n'est pas rare de se faire marcher sur les pieds ou baptiser les pompes au cava ! En sortant, j'avais des miettes de sandwichs sur tout le dessus de mon sac, la classe !

En même temps personne n'a la classe en sortant de ce lieu, tout le monde est plus ou moins bourré, soyons clairs...

 

Avant, du temps où j'étais Erasmus à Barcelone, ce bar était déjà "the place to be" et on pouvait acheter des bouteilles entières à n'importe quel moment, maintenant il semble que ce ne soit possible que le matin. Il y a probablement du avoir des abus.

Attention, le bar ferme à 22h, c'est à dire en tout début de soirée pour les espagnols.

 

 

J'espère que cette petite visite de mon Barcelone à moi vous aura plu.