Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 novembre 2010

Beauty Seminar Menard

Vous noterez la magnifique rime riche de mon titre...

 

J'ai eu la chance de participer hier au Beauty Seminar proposé par la marque Menard et par Sonia, alias la Reine du Gloss, talentueuse blogueuse que je lis depuis plusieurs années.

Ce fut un véritable défi pour moi car il était demandé de venir sans maquillage sur les yeux, et moi sans mascara et fard à paupière, je me sens toute nue !

Heureusement il faisait beau, j'ai pu user et abuser de mes lunettes de soleil.

Nous avons été accueillies chez la charmante Miss tête en l'air mais son acolyte Little Miss Beauty n'était pas loin.

Une petite dizaine de filles étaient donc réunies par session pour apprendre les bases du layering (rebaptisé "millefeuille" en français), c'est à dire la technique de superposition de crèmes et de lotions pour avoir un visage en pleine forme.

C'est la jolie Yukari de chez Menard qui a été notre instructrice tout au long de ce "séminaire" (j'avoue j'ai connu beaucoup plus ennuyeux et sérieux comme séminaire !).

Nous avons eu le plaisir de découvrir les produits de la gamme Tsukika principalement :

- Cleansing cream, qui se transforme en huile lorsqu'on l'applique. Comme l'a souligné Sonia, seul le gras permet d'enlever vraiment le maquillage et la saleté (et à voir la couleur de nos cotons à démaquiller, pas de doute, c'est efficace !)

- Washing cream, que j'ai surnomée chantilly magique car grace à une manipulation dans un petit gant en tulle, la crème se transforme en une mousse onctueuse super agréable à appliquer !

- Massage cream, avec explications des points shiatsu par Yukari, idéale pour détendre ses yeux par exemple.

- Lotion anti-imperfections, avec application d'un masque en papier très pratique mais qui a déclenché les moqueries des copines... A faire toute seule tranquille dans sa salle de bains donc !

- Milk lotion pour hydrater

- Contour des yeux, Colax Eye X, à ne surtout pas oublier !

 

Menard.jpg

Photo prise par OhBeauty (merci pour le "prêt" !)

 

Sur le coup, j'avais l'impression d'être un peu grasse et de briller, mais ce matin j'ai trouvé ma peau éclatante, reposée, douce...

A refaire donc, je pense devenir adepte du millefeuille, c'est grave docteur ?

 

Nous avons clôturé cet agréable moment par une dégustation de thé japonais, de gâteaux et autres gourmandises amenées par les participantes.

On a bien papoté, échangé quelques tuyaux beauté, bref une sympathique parenthèse de légèreté qui fait le plus grand bien !

 

Pour plus d'infos sur le millefeuille (pas la patisserie, vous l'aurez bien compris !) : Le Millefeuille ou Layering. 

 

 

 

24 octobre 2010

Au poil !

Comme je vous le disais dans mon dernier billet, je me suis lancée dans la grande aventure de l'éradication du poil grâce à l'épilation définitive.

J'ai opté pour la lumière pulsée, qui a l'avantage d'être absolument indolore (et ça pour la grande chochotte que je suis c'est super important !).

J'ai profité d'une offre très avantageuse proposée par un site d'achat groupé (moins de 100€ pour 6 séances, normalement c'est presque le prix d'une seule séance) pour sauter le pas.

J'ai choisi de commencer par les aisselles (histoire de ne jamais ressembler à cette chère Julia).

 

julia_roberts.jpg

 

J'ai une peau très réactive et capricieuse donc cette zone servira de test, avant de passer éventuellement à la lumière puslsée pour les jambes et le maillot.

Il faut savoir que cette technique fonctionne uniquement sur les vilains poils bien noirs, ça ne marche pas sur les poils blonds, roux ou blancs donc.

A mon arrivée à l'institut, c'était un peu l'usine car les esthéticiennes ont été débordées par le succès de l'offre proposée sur internet.

On m'a demandé de m'allonger et de présenter mon aisselle rasée la veille à la gentille esthéticienne.

Elle a couverte la zone concernée avec un gel visqueux et m'a demandé de mettre des grosses lunettes en plastique coloré dignes d'Elton John dans ces années les plus folles...

Bon j'avais pas l'air si ridicule que ça puisqu'elle en portait aussi.

Elle a pris une sorte de pommeau, l'a mis sur mon aisselle donc et a envoyé de gros flashs lumineux, même les yeux fermés sous les lunettes improbables on les voit quand même !

C'est un peu la montée des marches à Cannes pour les poils quoi.

C'est rapide, ça ne fait pas mal, le seul inconvénient c'est qu'il faut attendre 6 semaines entre chaque séance. A ce rythme là je serai à peine débarassée de ma moumoute des aisselles pour l'été prochain. Mais bon l'idée que ce sera dé-fi-ni-tif me console bien !

Autre précision : soleil interdit tout au long du processus, en même temps ça ne me viendrait pas à l'idée de me faire bronzer les dessous de bras...

Premier effet : les poils repoussent lentement dès la première séance, et certains tombent presque tout seuls !

Vivement la prochaine séance...

 

 

 

 

11 octobre 2010

Kiffe kiffe demain

Punaise, plus d'un mois sans poster, c'est honteux !

Bon je suis toujours là, on va dire que j'ai un peu profité des derniers jours de soleil, j'ai pas mal bossé, j'ai pris un cours de cuisine, j'ai commencé une érradication pileuse à la lumière pulsée (je vous ferai un petit compte rendu bientôt)... mais j'ai aussi bouquiné.

Je viens de terminer "Kiffe kiffe demain", le premier roman de Faïza Guène, publié en 2004.

Depuis, cette jeune femme talentueuse a visiblement écrit deux autres romans et a réalisé des courts mètrages (j'ai encore quelques trains de retard donc !).

 

"Kiffe kiffe demain" raconte avec beaucoup d'humour le quotidien ordinaire de Doria, une ado qui vit avec sa mère dans une cité de la banlieue parisienne.

 

Quelques extraits qui m'ont fait sourire :

"(...) Maman m'a embrassée sur le front et a fermé la porte derrière moi en souhaitant que Dieu m'accompagne. J'espère qu'il est en bagnole parce que les transports en commun , ça me stresse".

 

"Quand j'étais petite, je coupais les cheveux des Brbie parce qu'elles étaient blondes, et je leur coupais aussi les seins parce que je n'en avais pas. En plus, c'étaient m^me pas de vraies Barbie. C'étaient des poupées de pauvres que ma mère achetait à Giga Store. Des poupées toutes nazes. Tu jouais avec deux jours, elles devenaient mutilées de gueere. Même leur prénom c'était de la merde : Françoise. C'est pas un prénom pour faire r^ver les petites filles, ça !"

 

Le regard acéré de Doria se pose tantôt sur sa mère, qui a été quittée par son mari et travaille comme femme de ménage dans un hôtel, sur ses tantes et cousins, sur ses voisins et camarades de la cité, sur Aziz l'épicier du coin, sur Mme Burlaud sa psy "dont le parfum sent le parapoux"...

On suit très volontiers cette succession de portraits de gens ordinaires.

"Kiffe kiffe demain"est un roman sans prise de tête, et il m'a donné envie de découvrir les autres oeuvres de cette jeune auteur prometteuse.

 

Allez à bientôt pour le récit de mon chantier d'extermination pileuse ;)

07 septembre 2010

Repas estival en mode flemmasse

L'été se termine tout doucement et on a envie d'encore en profiter à fond.

Tout le monde ou presque est maintenant rentré de vacances, on a pleins de choses à raconter aux copains, et du coup on lance des invitations à dîner mais on a pas toujours le temps ou la motivation pour se lancer dans des plats élaborés.

Plutôt que de dévaliser un dénommé Picard, voici quelques recettes faciles et rapides pour régaler ses amis sans prise de tête :

Le Gaspacho

Cette soupe froide estivale accompagne très bien les grillades par exemple.

J'en connais 2 versions :

  • Gaspacho rouge 


Couper à l'arrache dans un grand saladier un poivron vert, le contenu d'une grande boite de tomates pelées (conserver le jus et l'insérer à la préparation une fois mixée), un oignon, une biscotte ou un crouton de pain ou une tranche de pain de mie qui traine, un peu de tabasco, éventuellement une pointe de vinaigre balsamique, une cuillère à soupe d'huile d'olive, du sel/poivre.
Il est également possible de mettre un
concombre (mais moi je n'aime pas, comment ça vous vous en foutez ?)
On passe tout ça au mixer puis on laisse reposer au moins deux heures au frigo.

 

  •  Gaspacho vert (courgettes et fromage) pour changer un peu ! 

 On prépare 50 cl de bouillon de légumes (à l'aide de poudre ou d'un cube dissolu dans de l'eau chaude).
On coupe grossièrement un
oignon que l'on fait revenir dans une casserole avec un peu d'huile d'olive.
Quand les morceaux d'oignon deviennent translucides,  on y ajoute 2 à 3
courgettes coupées en cubes et le bouillon.
On laisse cuire une quinzaine de minutes, idéalement les courgettes sont tendres mais encore fermes.
On laisse refroidir, on ajoute au mélange une tranche de
pain de mie émiettée et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, plus sel/poivre.
Mixer le tout et ajouter 1/2 barquette de
fromage type Saint Moret ou 4 carrés frais, re-mixer encore un peu, ajouter éventuellement des herbes de Provence.
Là encore on laisse reposer au moins deux heures au frigo.

Si on est vraiment à la bourre, on ajoute des glaçons en fin de préparation et on utilise des oignons surgelés déjà coupés. On peut présenter ces soupes dans des verrines, ça fait joli !

Le gaspacho accompagne très bien les grillades par exemple.

 

  • L'hoummous

Epluchez une gousse d'ail et pressez 2 citrons.
Mixez une petite boite de pois chiches rincés, le jus de citron, la gousse d'ail et une cuillère à soupe de cumin jusqu'à l'obtention d'une pâte onctueuse.
On peut ajouter 2 à 3 cuillères à soupe de tahina (pâte de sésame), mais c'est facultatif.

Ajoutez 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, un peu de sel et de poivre, remuez et mettez au frais au moins 3h.
Pour la déco, quelques feuilles de menthe sont parfaites !

  

Et enfin pour le dessert, j'ai découvert il y a peu une recette express de crumble :

  • Crumble aux pommes de grosse feignasse

On prend un bocal de compote de pommes, on verse dans un moule à tarte préalablement recouvert de papier sulfurisé.

Ensuite pour la pâte sablée, on suit la recette "123 SBF", c'est à dire 100g de sucre, 200g de beurre, 300g de farine, malaxez avec les doigts jusqu'à obtenir comme du sable et hop on dispose ce "sable" par-dessus la compote.
Environ 30/40 minutes au four sur 180° et le tour est joué !

Quand je vous disais qu'on pouvait bien manger sans trop se casser la tête !

Bon appétit :)