Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 février 2010

Le coeur en dehors

Je viens de terminer le dernier roman de Samuel Benchetrit, "Le coeur en dehors".

Il nous invite à suivre Charly, un garçon de 10 ans, tout au long d'une journée assez particulière.

Charly vit dans une cité de la banlieue parisienne avec sa mère et son frère aîné qui a sombré dans la drogue.
Un matin, Charly assiste sur son palier à l'arrestation de sa mère par des policiers.
Le jeune garçon espiègle va alors errer pendant près de 24h dans sa cité et nous entraîner dans son univers peuplé de ses copains de classe, de ses rêveries, de matchs de foot, et de Mélanie une camarade dont il est secrètement amoureux.

Charly aime rire et jouer mais pas seulement, il est aussi sensible à la poésie, à la musique classique, ou encore à l'oeuvre de Picasso.
On le suit très volontiers dans ses digressions dictées par des associations d’idées un peu folles et on se retrouve vite attendri par ce "petit Nicolas de la cité".

 

petitNicolas.jpg


J'ai ressenti la même chose que ce que j'avais pu ressentir des années en arrière en lisant les péripéties du personnage de Goscinny : un mélange d'attachement, d'identification, d'attendrissement et d'amusement aussi.
Les amateurs d'histoires bien bouclées regretteront peut être une fin qui n'en est pas vraiment une...

Les détracteurs de Samuel Benchetrit diront que sa vision de l'enfance dans une cité est bien légère, peu réaliste ou pleine de bons sentiments.
J'ai pour ma part trouvé son style juste et efficace.


Pour une fois, une image plutôt positive de l'univers des petits banlieusards, ça fait plaisir à voir et à lire !

02 février 2010

Technologic

Buy it, use it, break it, fix it, trash it, change it...

 

Oui aujourd'hui j'utilise un titre en hommage à un de mes groupes préférés, Daft Punk.

En fait j'ai souvent cette chanson en tête depuis que mon cher et tendre greluchon utilise régulièrement une application sur son i-phone qui permet de jouer avec les paroles de cette chanson...

 

Et je me faisais la réflexion que ces derniers temps, pleins d'objets plus ou moins technologiques me rendaient de fiers services au quotidien.

A commencer donc par l'i-phone de monsieur, qui je dois bien l'avouer, arrive à m'épater de temps en temps : Hier nous avons par exemple découvert une application permettant de déclencher à distance un enregistrement télé via notre Freebox (oui tout comme Rodolphe nous avons Free, nous avons tout compris !).

 

Je me demande ce que nous réserve l'i-pad, déjà très joliment surnommé par certains "l"ardoise magique" ;)

 

Le week-end dernier, c'est la nouvelle technologie en matière de séchoir à mains que je saluais dans les toilettes d'un resto.

Vous savez, la nouvelle génération de séchoirs, ce truc rectangle dans lequel il faut passer ses mains et qui envoie un double jet d'air haute pression, ce qui a pour effet de vous faire valdinguer la peau des mains en d'ignobles

bourrelets ?

Et bien en 10 secondes on a les mains sèches et je trouve ça top (oui parfois il m'en faut peu...)

 

Et depuis plusieurs semaines, un appareil qui utilise pourtant une technique toute bête a radicalement changé ma vie !

 

Je l'ai renommée ma "machine à bulles", la voici :

 

machine-jet-blanche-soda-club.jpg

Cette machine permet de rendre gazeuse l'eau du robinet, et aussi de faire différents sodas, tout cela grâce à un cylindre de gaz (qu'il faut changer tous les 50 litres environs).

Et croyez moi quand on fait une grosse consommation d'eau à bulles et de sodas comme nous, et qu'on habite dans un immeuble sans ascenseur, et bien ça vous rend bien des services !

En plus on fait aussi notre petit geste écolo au passage puisqu'on ne consomme plus de bouteilles en plastoc...

On a découvert ça chez des amis et on a immédiatement craqué, on a trouvé notre machine d'occasion sur le net et on ne regrette pas notre investissement.

 

 

 

 

 

Et vous, vous avez aussi des chouchous technologiques ?

25 janvier 2010

City Island

Si vous en avez assez d'entendre parler partout d'Avatar et de ses créatures bleues, allez donc voir City Island, un film de la vraie vie avec pleins de secrets dedans !

City Island relate les pérégrinations de la truculente famille Rizzo, qui vit dans un pittoresque village de pêcheurs du Bronx.

 

City_Island.jpg

Andy Garcia incarne Vince Rizzo, le père de famille, gardien de prison qui rêve secrètement de devenir acteur.

Vince a une femme désabusée, Joyce (jouée par Julianna Margulies), une jolie fille, Vivian, qui étudie à la fac et un fils cynique en pleine crise d'adolescence, Vinnie.


Chaque membre de cette famille en apparence tranquille va rapidement se retrouver face à des réalités embarrassantes, suite à l'arrivée d'un cinquième (et non moins charmant) membre inattendu.

 

 

En gros, disons que chaque membre de cette famille aurait pu aisément participer à Secret Story !

City Island est une comédie pleine de vie aux dialogues croustillants (mention spéciale à l'ado Vinnie qui a un sens de la répartie cinglant).

 


Andy Garcia signe là une belle performance d'acteur.
City Island était aussi l'occasion pour lui de partager l'affiche avec Dominik Garcia-Lorido, sa fille à la vie comme à la scène.

 

13 janvier 2010

Mon bilan soldesque

En bonne greluche qui se respecte, j'ai été faire les soldes la semaine passée. J'ai été plutôt raisonnable, mais je me suis fait plaisir.

Voici un petit bilan en 3 mots :

 

- Déco : ça a été mon plus gros achat, j'avais craqué sur plusieurs meubles de la marque Graine d'intérieur au rayon déco des Galeries Lafayette, malheureusement c'était un peu trop cher pour moi.

Mais là au détour d'un rayon, je le vois, il est là, il m'attend, il m'appelle ce pauvre petit modèle d'expo bradé :

 

Chevet.jpg

- Déception : J'avais repéré une belle paire de bottes plates noires en cuir, j'arrive dans la boutique, miracle elles sont soldées à -50% ! Bon il n'en reste pas beaucoup par contre, et je fais une des pointures les plus répandues, c'est pas gagné...

Je cherche dans les quelques boites restantes une taille 38, le Dieu des greluches existe : il en reste juste une ! J'ouvre la boite, une seule botte y est rangée...

J'entreprends des recherches dans tout le rayon, puis dans tout le magasin, je scrute les pieds des femmes en train d'essayer des bottes... la soeur de ma botte chérie reste introuvable.

Je demande aux vendeuses, qui me répondent agacées que je suis au moins la 10e cliente à leur poser la même question, et qu'elles ne savent malheureusement pas où se trouve le 2e pied de cette paire tant convoitée...

 

- Butin : Oui parceque bien sur butin vestimentaire il y a eu !

Petite photo de famille :

Soldes.JPG

 

 

De droite à gauche : Robe forme kimono dans un imprimé japonisant Mango, jupe en velours gris H&M, robe noire à volants Mango, écharpe violette avec un peu de cachemire Galeries Lafayette (Galeries farfouillette pour les intimes).

Ne figurent pas sur la photo : un sautoir chaîne argentée et perles en plastique noir Bala Boosté (trouvé dans les bacs de la "foire à 2€), un tee-shirt noir honteux avec un gros smiley doré (pour faire de la gym je précise).

 

 

 

 

 

Et chez vous, les soldes ont été fructueuses ?