Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 février 2011

London calling !

Je vous avais abandonné quelques jours, j'étais au pays des rosbeefs, à Londres plus précisement.

Ca faisait une bonne dizaine d'années que je n'y étais pas retournée, et j'avais envie de faire découvrir cette ville à mon homme.

Nous avons fait les touristes de base : British Muséum, Tate Modern, relève de la garde, Burger King, Westminster et Big Ben, shopping, balades dans les parcs en compagnie de charmants petits écureuils...

 

 

BigBen.jpg

 

J'ai vraiment apprécié la politesse des anglais, ce n'est pas une légende, ils sont générallement très courtois. J'ai même halluciné quand une vendeuse s'est excusé au sortir de ma cabine d'essayage parce que la robe essayée ne m'allait pas !

Bref, je ne vous parlerais que des choses les plus marquantes de mon séjour et des "bons plans" :

- Les collections permanentes des musées sont gratuites, et dans une ville où tout coute cher, c'est appréciable. Si vous allez à la Tate Modern, montez boire un thé à la cafétéria du dernier étage, il y a une vue très sympa.

- Les promenades dans les marchés constituent aussi une sortie agréable pour pas cher.
Mention très spéciale pour le marché de Covent Garden et ses spectacles de rue : Un chanteur d'opéra m'a émue aux larmes et un comique typiquement anglais m'a bien fait rire juste après.

- Les Charity shops ou second hand shops sont une bonne solution pour les fashionistas un peu fauchées. On y trouve parfois des perles, comme au magasin de la Croix Rouge (Red Cross) du quartier huppé de Chelsea (67-71 Old Church Street). On aurait dit que Victoria Beckam avait fait du vide dans sa penderie le jour où j'y suis allée : ballerines Chloé, escarpins à strass Dolce Gabbana, blouse Isabel Marant... Bon tout cela n'était pas donné mais ça valait quand même le coup.

- Shopping toujours, je vous conseille les magasins TK Maxx, sortes de solderies de belles marques : http://www.tkmaxx.com/

- Pour sortir du traditionnel Harrod's, je vous conseille de visiter plutôt la boutique Liberty au 214 Regent Street (métro Oxford Circus). Rien que pour le bâtiment façon Tudor...

- Pour manger, privilégiez les restos indiens ou asiatiques, qui restent abordables. Les supermarchés comme Sainsburry's ou les chaînes comme Prêt à Manger, qu'on trouve à tous les coins de rue, proposent des sandwichs tout à fait corrects. J'adore le sandwich "Eggs and cress", des oeufs, de la mayo et du cresson (ben oui quoi, 5 fruits et légumes par jour qu'on vous dit !)

- Pour boire une bière, visitez ce pub atypique : http://www.waxyoconnors.co.uk/london/

That's all folks !

J'espère vous avoir donné envie de visiter Londres si vous ne l'avez pas encore fait.

 

 

 

 

 

16 février 2011

J'ai testé pour vous : le fitball !

Nan nan pas le football ! S'il y avait quelques mâles égarés sur ce blog, je les ai définitivement fait fuir...

Mais revenons-en à nos moutons ballons !
Le fitball, aussi appelé Swissball, est un gros ballon grace auquel on peut faire pleins d'exercices de gym et des étirements.
J'ai décidé de suivre un cours d'une heure de fitball afin de venir vous raconter tout ça ensuite.

Au premier abord, ces ballons m'ont fait penser au ballon sauteur que j'avais quand j'étais gamine. Mais si vous savez, ce gros ballon coloré avec une poignée sur lequel on s'asseyait et avec lequel on faisit des bonds :

Ballon.jpg




Bref, au premier abord, je me suis "Chouette on va enfin se marrer en faisant de la gym !".

La prof nous a expliqué que la posture était très importante pour bien travailler : on doit s'asseoir sur le bord du ballon sans s'avachir, le dos bien droit, les abdos contractés (et comment qu'on fait si on a pas hein ?), les jambes bien pliées en angle droit, la tête bien droite comme si on était accrochée à un fil imaginaire venant du plafond. Tout de suite c'était déjà moins rigolo...

On a commencé à sauter comme des folles assises sur nos ballons donc, sur fond de musique house qui donne la patate. Ça défoule, mais assez rapidement mes cuisses se sont mises à brûler. Je me suis imaginé que c'était le gras de mes cuissots qui était en train de cramer, lentement mais sûrement, histoire de me motiver.
On a enchainé les séries d'exercices en position assise puis couchée, et là ça valait son pesant de cacahuètes croyez moi !

On était censée se maintenir bien à l'horizontale couchées sur nos ballons, avec nos mains pour seul appui au sol. Et se mettre à "sauter" avec le ballon sous notre ventre. Certaines y arrivaient plus ou moins bien. Moi je ressemblais surtout à une otarie bourrée qui aurait essayé de violer ce pauvre ballon...

On est ensuite passé aux étirements, basé visiblement sur des postures de Pilates. Je sentais déjà que mes pauvres petits muscles avaient bien travaillé.

Impression vérifiée le lendemain puisque mes cuisses me brûlaient toujours, à des endroits où je ne soupçonnais même pas qu'il pouvait y avoir du muscle.

Conclusion de cette expérience : J'ai trouvé que le fitball était très efficace mais j'ai regretté d'avoir surtout travaillé les jambes, dans mon cas il y a aussi du gras à muscler dans les bras. J'espère qu'au prochain cours, on saura varier un peu les plaisirs.


Le cours était ludique et on en ressort en ayant transpiré et en étant plus détendue. Bref,je conseille, ça change de la gym traditionnelle, un peu répétitive à mon goût.

 

19:45 Publié dans Diversblabla | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fitball, swissball

03 février 2011

Belle et fauchée n°2

Allez on continue sur la lancée des petites astuces pour se faire belle sans vendre un de ses organes...

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler d'un site de produits de maquillage à très bas prix que vous connaissez très certainement : ELF (non rien à voir avec la station essence !) ou Eyes Lips Face.

A son lancement il y a quelques années, ce site avait fait grand bruit dans la presse féminine et sur la blogosphère : des fards à paupières, des rouges à lèvres, du mascara à 1€, une vraie révolution dans le petit monde de la cosmétique...

 

 

Fap ELF

 

J'ai laissé passer l'engouement pour cette nouveauté et les nombreuses ruptures de stock des premiers mois avant de passer commandes.

Je dois dire que dans l'ensemble, je suis plutôt satisfaite de mes achats.

J'ai testé les ombres à paupières, l'eyeliner, quelques pinceaux, du gloss, du vernis, les feuilles matifiantes...

La qualité m'a semblé comparable à celle de produits vendus en grande surface ou de marque Séphora par exemple. L'avantage principal : le prix bien sur !

Même la gamme "Studio", qui est un peu plus chère, vaut le coup : mention spéciale aux pinceaux à fond de teint et à ombres à paupières.

On n'est certes pas au niveau de produits comme ceux de MAC par exemple (qui reste ma référence), mais pour ce prix là (3.50 € le pinceau) la qualité est plus qu'honorable.

 

Elf pinceauxCertains critiqueront la composition de certains produits, mais à de tels tarifs de vente, il est difficile d'exiger des produits sans parabens ou autres...

 

Seul petit bémol à ma satisfaction : lors de ma dernière commande, il manquait un recourbe-cils, qui pourtant m'a bien été facturé.

J'ai eu quelques échanges de mails avec le service clients, on devait me le faire parvenir il y a déjà plusieurs semaines, j'attends toujours (Responsable du SAV de chez ELF si tu me lis...)

Vous vous êtes déjà laissées tenter par les produits ELF ? Vous êtes satisfaites ?