Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 février 2011

J'ai testé pour vous : le fitball !

Nan nan pas le football ! S'il y avait quelques mâles égarés sur ce blog, je les ai définitivement fait fuir...

Mais revenons-en à nos moutons ballons !
Le fitball, aussi appelé Swissball, est un gros ballon grace auquel on peut faire pleins d'exercices de gym et des étirements.
J'ai décidé de suivre un cours d'une heure de fitball afin de venir vous raconter tout ça ensuite.

Au premier abord, ces ballons m'ont fait penser au ballon sauteur que j'avais quand j'étais gamine. Mais si vous savez, ce gros ballon coloré avec une poignée sur lequel on s'asseyait et avec lequel on faisit des bonds :

Ballon.jpg




Bref, au premier abord, je me suis "Chouette on va enfin se marrer en faisant de la gym !".

La prof nous a expliqué que la posture était très importante pour bien travailler : on doit s'asseoir sur le bord du ballon sans s'avachir, le dos bien droit, les abdos contractés (et comment qu'on fait si on a pas hein ?), les jambes bien pliées en angle droit, la tête bien droite comme si on était accrochée à un fil imaginaire venant du plafond. Tout de suite c'était déjà moins rigolo...

On a commencé à sauter comme des folles assises sur nos ballons donc, sur fond de musique house qui donne la patate. Ça défoule, mais assez rapidement mes cuisses se sont mises à brûler. Je me suis imaginé que c'était le gras de mes cuissots qui était en train de cramer, lentement mais sûrement, histoire de me motiver.
On a enchainé les séries d'exercices en position assise puis couchée, et là ça valait son pesant de cacahuètes croyez moi !

On était censée se maintenir bien à l'horizontale couchées sur nos ballons, avec nos mains pour seul appui au sol. Et se mettre à "sauter" avec le ballon sous notre ventre. Certaines y arrivaient plus ou moins bien. Moi je ressemblais surtout à une otarie bourrée qui aurait essayé de violer ce pauvre ballon...

On est ensuite passé aux étirements, basé visiblement sur des postures de Pilates. Je sentais déjà que mes pauvres petits muscles avaient bien travaillé.

Impression vérifiée le lendemain puisque mes cuisses me brûlaient toujours, à des endroits où je ne soupçonnais même pas qu'il pouvait y avoir du muscle.

Conclusion de cette expérience : J'ai trouvé que le fitball était très efficace mais j'ai regretté d'avoir surtout travaillé les jambes, dans mon cas il y a aussi du gras à muscler dans les bras. J'espère qu'au prochain cours, on saura varier un peu les plaisirs.


Le cours était ludique et on en ressort en ayant transpiré et en étant plus détendue. Bref,je conseille, ça change de la gym traditionnelle, un peu répétitive à mon goût.

 

19:45 Publié dans Diversblabla | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fitball, swissball

Commentaires

Je remarque tu aimes faire de drôles expérience avec ton corps ! :D
Ton billet rejoint un peu ce que je pense : Si je bougeais et jouais comme mes gamins en perpétuel mouvement, j'aurai un corps de folie !!!

Écrit par : CECILE | 17 février 2011

Hum c'est pas faux, en ce moment je teste des trucs nouveaux pour essayer de bouger mon gras.
Et tu sais ce qu'il te reste à faire : vas donc jouer avec tes fistons !

Écrit par : Greluchablabla | 27 février 2011

Les commentaires sont fermés.