Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2010

Holydays

Que ce mot porte bien son sens vraiment (comment ça ça ne veut rien dire ce que j'écris ?)

Les vacances c'est bien ça : des jours bénis où l'on peut faire ce que bon nous semble...

J'ai pris une petite poignée de jours de congés, aditionnés à un long week-end, et je suis partie rendre visite à mon frérot à Barcelone.

J'ai déjà parlé de cette ville ici, et aussi là.

Barcelone c'est ma ville de coeur, j'ai eu la chance d'y vivre une petite année et j'essaye d'y retourner dès que possible.

 

Mon petit séjour m'a fait le plus grand bien : j'ai revu des amis de longue date, j'ai fait (un peu) la touriste de base en flânant le long des ramblas et du port, j'ai beaucoup trop mangé et bu, je suis sortie jusqu'à pas d'heure (merci le métro ouvert toute la nuit le samedi) dans un bar à garçons sensibles...

P1010095.JPG


Et comme à chaque fois que j'y séjourne, cette ville a encore réussi à me surprendre : Je me baladais tranquillement avec mon mon frère le long de la plage, et nous avons vu un homme nu  qui déambulait le plus naturellement du monde au milieu des badauds ! Il portait juste un bandana, des chaussettes (probablement pour ne pas attraper froid) et des chaussures...

Cet individu n'est visiblement pas passé innaperçu :





Et si j'en crois mon frère et les différentes infos trouvées sur le net à ce sujet, ils seraient même au moins 2 ou 3 hommes à marcher à oilpé dans les rues de Barcelone. Sur la vidéo d'ailleurs je pense qu'il s'agit de 2 hommes différents (sur les toutes premières secondes je pense qu'il s'agit de celui que j'ai vu).
Apparement rien n'interdit cela !



P.S. : aux dernières nouvelles, le tapis volant serait définitivement perdu puisqu'il n'est plus sur le balcon des futurs voisins...
Si vous voyez un petit tapis rond et noir passer dans le ciel près de chez vous, ayez une petite pensée pour moi !



13 mai 2010

La greluche et le tapis volant

Je suis un véritable boulet certains jours...

Enfin je pense que ça arrive à tout le monde d'être maladroit, étourdi, gaffeur ou même tout ça à la fois.

 

Toujours est-il qu'aujourd'hui j'ai fait assez fort j'avoue, ça me fait presque sourire bêtemment toute seule .

Je faisais le ménage dans le greluchome et j'ai décidé de secouer mon tapis de salle de bains, tout nouveau tout beau choisi par Monsieur, par le balcon.

 

Sauf que j'ai parfois deux mains gauches, et que le tapis devait appartenir à Aladin dans une autre vie.

C'est comme ça qu'il m'a échappé et qu'il s'est fait la malle le salopard.

Enfin ça va le tapis n'a pas été trop ambitieux, il s'est contenté de s'arrêter juste dans le grand bac à fleurs vide du balcon du dessous.

 

Je suis allé toute gênée sonner à l'appartement en bas, et j'ai croisé le voisin de palier qui m'a dit que l'appart n'était pas habité pour l'instant.

Je crois que je suis bonne pour remplacer ce tapis fou !

Oui j'ai vraiment une vie palpitante...

 

05 mai 2010

Le nouveau King of pop ?

Donc comme je vous le disais, j'ai eu le bonheur d'assister à un concert de Mika il y a peu.

Mika et moi c'est toute une histoire : dès la première écoute de "Relax" taaake it eeeeaaaasy (oups désolée c'est plus fort que moi) je suis immédiatement tombée sous le charme de cette voix hallucinante et de cette pop multivitaminée.

 

J'ai saoulé tout mon entourage à grands coups des tubes de son premier album chantés (faux ça va de soi !) à tue tête partout : dans la voiture, en faisant le ménage, sous la douche...

J'ai sagement acheté bien en avance ma place pour aller le voir en concert, en plein air en plus, je me suis même déplacée à plus de 300km de chez moi pour finalement apprendre à la dernière minute que le concert était annulé !

J'étais d'autant plus déçue qu'il se disait que le motif de cette annulation subite était que le cachet que Mika avait signé initialement au tout début de sa carrière ne lui convenait finalement plus au vu du succès qu'il rencontrait...

 

mika.jpg

 

Je m'étais donc jurée de ne pas repayer pour le voir en concert et je me contentais désormais d'écouter en boucles certains morceaux de son 2e album (mention très spéciale à "Rain" qui me redonne la pêche, "We are golden" et le plus calme "I see you").

 

Et puis ça a été plus fort que moi, quand j'ai réalisé qu'il allait se produire à quelques rues de chez moi, j'ai craqué, mais à la dernière minute évidemment sinon ce ne serait pas drôle.... Le concert était bien sur complet depuis belle lurette (j'adore cette expression so désuette) et les places se vendaient à prix d'or sur ebay.

Après plusieurs mésaventures (personnes pas très honnêtes qui disent vous réserver la place mais qui, réalisant qu'il y avait du fric à se faire, préfèrent finalement faire monter salement les enchères), j'ai eu la chance de tomber sur le vendeur le plus sympa du monde je crois : il m'a vendu une super place moins chère que sa valeur faciale car il l'avait acheté via son CE à quasi-moitié prix !

Que cet homme soit béni par les Dieux de la musique !

 

Me voilà donc partie toute seule comme une grande dans la salle de concert de ma ville, et là j'ai un peu halluciné sur le public de Mika : des mamies, des marmots à foison, des retraités en goguette. J'avais un peu l'impression d'être à un spectacle de Oui-Oui pour le coup !

 

Bref, après une première partie vraiment pas terrible, Mika le flamboyant est enfin arrivé dans les airs, déguisé en astronaute et entouré par ses supers musiciens et choristes, tous déguisés. J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié la batteuse, Cherisse, qui est la même depuis le début d'ailleurs. Cette fille a une énergie de folie !

 

L'ambiance était top, j'ai chanté et bougé mon boule tout le long du concert, qui a duré plus de 2h.

Je n'ai vraiment pas regretté ! Le seul petit bémol serait à la limite concernant la mise en scène et les décos, un peu trop artisanales par moment, on était pas loin de la fête de fin d'année de l'école primaire du coin...

 

Le lendemain la presse émettait l'hypothèse d'avoir identifié le digne héritier du titre "King of Pop", et j'avoue que j'avais pensé presque la même chose pendant la prestation de Mika.

Pour moi, Mika serait plutôt le fils spirituel du grand Freddie Mercury, ouais carrément !

Bon je vous laisse, y'à la Nouvelle Star qui m'attend et je ne voudrais pas louper ma chouchou Lussi.