Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 octobre 2009

Le fard à paupières pour les nulles

Aujourd'hui je vais vous faire part d'un gros foirage make-up qui m'a valu de commencer la journée par un grand fou rire toute seule dans ma salle de bain...

A l'occasion d'une grande réunion de travail, j'ai voulu faire ma belle et tester les fameux patchs de fard à paupières "Color on" (vendus chez Séphora), dont on m'avait offert un coffret dernièrement.

 

Donc ce matin j'ouvre mon petit coffret et je découvre 5 paires de patchs, dans les nuances gris/noir ou marron à l'effet "smoky" ou cendré en français dans le texte, faits de poudres minérales.

 

Je m'imagine déjà avec un super joli maquillage des yeux, un peu comme quand j'ai la chance de passer entre les mains et les pinceaux magiques des maquilleurs de chez MAC (je vous en reparlerai d'ailleurs à l'occasion d'un prochain billet).

 

Je m'empare d'un des tampons pour tenter de faire un premier oeil, je trouve d'ailleurs qu'il est assez volumineux pourtant ma paupière mobile est plutôt grande. Je lis sur l'emballage que c'est censé être très facile et rapide d'utilisation, parfait pour la fille pressée et pas très douée en make-up que je suis !

 

J'applique donc sagement le truc sur mon oeil, tapote de l'intérieur vers l'extérieur de mon oeil tout en le maintenant bien, je retire le patch et là... c'est le drame !

Ma paupière est intégralement recouverte de noir (ou est passé le dégradé ?), on dirait le chanteur de Kiss en moins sophistiqué...

 

Kiss.jpg

Bon, pas de panique, ne nous avouons pas vaincue par un vulgaire patch tout de suite ! Je décide très docilement de lire la suite de la notice, qui me dit d'estomper tout ça.

 

Ok, petit problème, la texture du truc est ultra crémeuse, pas moyen de l'étaler ou d'estomper quoi que ce soit, j'ai juste le regard d'un panda dépressif qui va d'ailleurs arriver en retard au bureau avec ces conneries.

J'ai l'impression d'avoir de la tapenade sur toute ma paupière.

 

J'avoue, j'ai capitulé... J'ai dégainé mes lingettes en ours polaires et mon démaquillant, j'ai tout remis dans la boite et je me suis contentée d'un maquillage tout bête.

 

Soit je suis absolument nulle, soit ce truc est super merdique et pas donné en plus !

Pour en avoir le coeur net, je relaisserai sa chance au produit (celui/celle qui trouve le film auquel je fais référence gagne le droit de venir essayer mes patchs !) dans un moment plus calme, et avec l'assistance de copines plus douées en make-up.

 

Vous avez déjà essayé ces trucs vous ? Et les patchs pour ongles ?

Commentaires

J'en étais sûre que c'était une arnaque !! J'ai vu il y a quelques temps, une vidéo test de ces patchs et le résultat était vilain, non très vilain. Donc, tu n'es pas nulle du tout, je te rassure ;)

Film évoqué : La vérité si je mens... C'est ça ? Je vais essayer les patchs ??? Et bien, ça promet ;)

Écrit par : CECILE | 09 octobre 2009

Moi aussi j'ai essayé ces patchs ,ça n'a pas du tout marché,je n'ai même pas réussi à les appliquer sur mes paupières.Quelle arnaque ! Surtout que comme tu dit c'est pas donné ! Par contre les patchs vernis il faut un petit coup de main mais ça marche.
J'adore la photo du billet :)

Écrit par : muriel | 10 octobre 2009

@Cécile : bravo tu as gagné un test des patchs !
Ca tombe bien je pensais notamment à toi quand j'écrivais "des copines plus douées en make-up" ;)

@Muriel : ah et bien tu me rassures.

Écrit par : Greluchablabla | 10 octobre 2009

Ben, je n'avais jamais entendu parler de ces patchs et je n'ai pas vraiment envie d'essayer maintenant...

Écrit par : Katell | 12 octobre 2009

Yeeeees j'ai gagné !!! :)

Écrit par : CECILE | 12 octobre 2009

Ces choses là ne m'ont jamais inspirée..; et effectivement, pour le prix... Nan mais des fois, le gadget...

Écrit par : Carmel | 12 octobre 2009

@Carmel : comme tu le dis, c'est très gogo gadget voire même gadget pour gogo...

Écrit par : Greluchablabla | 13 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.